Au sein de FPI, nous sommes engagés dans une réflexion sur un certain nombre de thèmes auxquels les événements récents ont donné de la profondeur et une longue portée.

Quand nous sortirons de cette crise nous aurons encore plus besoin les uns des autres. La prospective et les innovations se développeront dans des espaces nouveaux, souvent vierges. L’intelligence, la culture et l’expérience de chacun sera nécessaire pour tracer, ensemble, les chemins de l’avenir. 

Parce que le temps de l’isolement est propice pour se préparer au nouveau temps de la renaissance, nous avons choisi de publier régulièrement sur notre site Internet les analyses et les réflexions des différents animateurs et amis de notre fondation.

Vous trouverez ci-dessous l’inventaire des publications du 29 mars au 5 avril.

 

 

Dimanche 29 mars 2020: Billet de Jean-Paul BETBEZE

La crise sanitaire frappe toute l’Europe, avec plus de 300 000 cas sur plus de 670 000 dans le monde. Attention donc à ne pas regarder seulement par pays (États-Unis, 124 000 cas ; Italie, 92 500 ; Espagne, 73 000 ; Allemagne, 58 300 ; France, 38 000) pour bien mesurer l’ampleur du choc qui nous atteint collectivement. Soudain et brutal, il frappe en même temps à toutes les portes. On parle de « choc symétrique », ce qui implique des réponses non seulement importantes, mais aussi homogènes et coordonnées que possible, pour…

Télécharger la suite : COVID-19 : En complément de la BCE, il faut une politique budgétaire plus européenne

 

 

Lundi 30 mars 2020: Billet d’Olivier CAZENAVE

Tout le monde en parle et chacun semble détenir un savoir sur lequel les médecins ne s’accordent pas : le traitement de la pandémie par la chloroquine. Remède miracle pour les uns, hypothétiquement efficace pour les autres, chacun forge son opinion le plus souvent sans connaître le fond du dossier si ce n’est par media interposé. Et si cette polémique naissante autour de ce produit allait devenir le scandale du siècle parce qu’on n’aurait pas écouté suffisamment tôt un médecin plus avisé que les autres ? …

Télécharger la suite :Chloroquine

 

 

Lundi 30 mars 2020: Billet de Philippe COSTE

Les Etats-Unis vont sans doute au-devant d’une situation très préoccupante. Le choc sur le PIB américain que va provoquer l’explosion du coronavirus prive Donald Trump de ce qui était jusqu’ici son meilleur argument de campagne : la santé insolente de l’économie. Autant hier, le président n’hésitait pas à s’attribuer le mérite de ces résultats, autant aujourd’hui, le retournement de la situation le prend à contrepied…

Télécharger la suite : Les Etats-Unis, épicentre de la crise ?

 

 

Mardi 31 mars 2020: Billet de Serge DEGALLAIX

Un des effets du coronavirus est d’avoir apporté du déséquilibre au déséquilibre du marché pétrolier, à un moment où celui-ci avait une petite mine. Il place Donald Trump dans une situation délicate dont il sortira certainement par un coup de bluff mais qui laissera des traces. Le déclenchement de la guerre du brut par l’impulsif Prince Mohamed Ben Salam, MBS pour ses familiers, en réaction au refus de Moscou de réduire la production du pétrole de 15%, et sur fond de ralentissement économique mondial, avait déjà provoqué la baisse des prix…

Télécharger la suite : Le pétrole à l’heure du coronavirus ou le dilemme de Trump

 

 

Mercredi 1er avril 2020: Billet de Jean-Pierre RAFFARIN

Dans le Maine et Loir, visitant une PME, fabricant des masques de protection Emmanuel Macron a appelé à « l’indépendance pleine et entière » de la France. Ce n’est pas la première fois que le Président précise ses vues sur la souveraineté. Recevant à l’Elysée le Board du BOAO Forum, le 15 décembre 2017, il avait tenu, face à des responsables chinois de haut niveau, à exprimer sa pensée sur les échanges sino-français. En résumé, sa réflexion est une vision en partie double. La France, disait-il, ne souhaite pas un libre échange global…

Télécharger la suite : La souveraineté maitrisée

 

 

Jeudi 2 avril 2020: Billet de Jean-Paul BETBEZE

Où en serions-nous donc ? Où en serait l’Italie ? Elle était déjà en récession avant la crise sanitaire, avec trop peu de croissance depuis des années et une dette publique qui monte, égale à 140% de son PIB, avant le virus. Où en serait la France, avec un PIB en baisse de 0,1% au premier trimestre et une dette devenue égale à son PIB ? Et comment pourrait-elle s’endetter aujourd’hui à 10 ans à -0,1%, si elle ne bénéficiait pas de la force économique de la zone euro, deuxième PIB du monde ex-aequo avec la Chine ? …

Télécharger la suite : Si l’Euro n’était pas là…

 

 

Vendredi 3 avril 2020 : Billet d’Amhed BALADI

La crise sanitaire exceptionnelle que nous traversons conduit un grand nombre d’entre nous à comparer les méthodes mises en œuvre dans les différentes régions du monde afin de lutter contre l’épidémie de Covid-19, tout en regrettant que certaines d’entre elles ne soient pas suivies dans notre pays ou au sein de l’Union européenne. Parmi ces mesures, la traçabilité numérique qui consiste à collecter des données de géolocalisation à partir des téléphones portables et permettre ainsi de suivre le parcours des utilisateurs mérite une attention particulière…

Télécharger la suite : Recours aux technologies ou respect des droits fondamentaux, le faux dilemme de l’UE.

 

 

Samedi 4 avril 2020 : Billet de Philippe COSTE

Dans le tintamarre médiatique de ces dernières semaines, une nouvelle a pu passer inaperçue : le 27 mars 2020, l’Union Européenne et 15 de ses partenaires commerciaux – notamment les cinq poids lourds que sont la Chine, le Canada, le Mexique, le Brésil et l’Australie – ont arrêté un arrangement qui leur permettra de résoudre leurs différends commerciaux malgré la paralysie actuelle de l’organe qui en est normalement chargé au sein de l’Organisation Mondiale du Commerce (OMC)…

Télécharger la suite : Pendant la pandémie, le multilatéralisme continue

 

 

Dimanche 5 avril 2020 : Billet de Philippe RATTE

Ces deux termes s’offrent à baliser les deux extrémités d’une oscillation, entre lesquels balance notre monde. Viral est ce qui se propage vite, et souvent d’une manière d’abord cachée. On ne le discerne avec retard qu’à ses effets déjà considérables, parfois déjà hors de portée. Vital est ce qui se recueille, s’affine, se déguste. C’est l’intime, depuis lequel s’étendent avec parcimonie des déploiements discrets vers le nécessaire. Entre ces deux pôles, dont l’un confine à l’ascétisme minimaliste et l’autre à l’hubris débridée, s’étend en courbe de Gauss l’aire de nos vies, théâtre de leur mouvante tension…

Télécharger la suite : Vital ou Viral