Télécharger le Billet du jour – Innover ou disparaitre

 

 

I INNOVER OU DISPARAITRE !  OU LE TOUR DU MONDE EN 80 JOURS DU GENERAL COVID I

 

Avant l’irruption du Covid-19 et les crises qu’il déclenche, nous étions installés confortablement dans l’idée que le monde allait devoir faire évoluer son vieux modèle économique basé sur la rente et pas assez sur l’esprit de conquête. Tout le monde s’accordait à dire qu’il fallait répondre aux enjeux environnementaux de notre siècle et engager une transition écologique nécessaire, mais tout cela sans un réel effort de mise en œuvre. … bref, sans ne rien changer ou presque.

La COP21 avait pourtant donné des signes tangibles d’une prise de conscience universelle, mais depuis, bridées par les rentiers du fossile, seules des actions insignifiantes ont été engagées, non les réformes structurelles nécessaires pour mettre les peuples et leur environnement « au cœur de la transition ».

Multilatéral Vs Collatéral ? Alors que la coopération internationale devrait être un élément essentiel durant cette crise, le manque de leadership mondial ravive la tentation protectionniste qui vient saboter les efforts collectifs pourtant indispensables à la gestion de la pandémie.

En 80 jours, le monde a reculé de 30 ans ! Paupérisation, instabilité, c’est à cet instant critique que l’Administration américaine choisit de suspendre sa vitale contribution financière à l’Organisation Mondiale de la Santé, mettant un peu plus à mal le multilatéralisme. Alors, nous n’osons pas imaginer l’addition dans 60 jours !

La pandémie exacerbe les inégalités. Ce défi mondial nous appelle donc à repenser nos priorités. Protéger les populations les plus vulnérables et investir dans la transition écologique pour faire émerger un modèle stable de développement.

La Chine, du haut des 5 000 ans de sa civilisation, l’avait bien compris notamment quand Deng Xiaoping avait affirmé que les « terres rares sont à la Chine ce que le pétrole est au Moyen-Orient ». La Chine a probablement été l’un des rares pays à appréhender le sujet de l’écologie comme véritable levier pour instaurer un nouveau rapport de force où, aux yeux des citoyens, la société des hommes pèse davantage par sa capacité à protéger les siens que sa capacité à détruire les autres.

Alors l’espoir tient sûrement en quelques chansons célèbres depuis « du passé faisons table rase » à « la femme est l’avenir de l’homme » ou encore « debout les gars réveillez-vous » mais l’espoir tient aussi et surtout en notre capacité à innover toujours mieux et non plus.

Alors changeons de paradigme et considérons, comme nous le rappelle Albert Einstein, que « l’Imagination est plus importante que la Connaissance » :

  • INNOVER, c’est retourner le planisphère pour la regarder par le SUD et voir émerger une nouvelle ligne de force multilatérale AFRO – ASIA – EUROPEENNE loin des turpitudes trumpiennes mais proche de nos amis américains.
  • INNOVER, c’est porter l’ambition d’une société durable où la coopération et le dialogue, deux éléments centraux de l’ordre mondial, ouvrent une nouvelle ère de gouvernance de la Paix et du partage des richesses mondiales pour les Peuples et les Nations.
  • INNOVER, c’est avoir foi en l’imagination des femmes et des hommes, jeunes et moins jeunes, pour rechercher les angles morts de la connaissance que nous n’avons qu’à peine effleurée, et les partager.

Bref, commençons par des choses simples. Et si la France innovait en lançait « l’initiative HOPE21 » * avec l‘Europe et sous l’égide des Nations Unies, pour réunir et faire agir les gouvernants et les peuples de l’après COVID19 !

*HOPE 21 : ESPOIR 21

 

Sarah AVER & Stéphane AVER