Modérateur : Serge DEGALLAIX, Directeur général de la Fondation Prospective et Innovation

Intervenants :

  • Jean-Pierre RAFFARIN, Ancien Premier ministre, Président de la Fondation Prospective et Innovation
  • Ulysse GOSSET, Journaliste Editorialiste politique étrangère sur BFMTV
  • Nicole BACHARAN,  Historienne et politologue, ancienne National Fellow à la Hoover Institution de l’université Stanford
  • Jean-Paul BETBEZE, Economiste, Président de Betbeze Conseil 

 

La crise du coronavirus accélère la remise en cause du leadership et de la prééminence des Etats-Unis. Celle-ci est antérieure à l’arrivée au pouvoir du Président TRUMP; elle prend une dimension et des formes nouvelles qui font douter du statut d’hyperpuissance morale, politique et économique des Etats-Unis :

  • Morale avec un attachement affiché aux valeurs qu’incarnaient les Etats -Unis dont les intérêts nationaux paraissaient compatibles avec le multilatéralisme né de la deuxième guerre mondiale.
  • Politique avec le système traditionnel de contrôle et de contrepoids qui assurait un bon fonctionnement de la démocratie américaine.
  • Economique en raison de  la taille de l’économie américaine, du rôle international du dollar, des avancées technologiques, de son ouverture  intellectuelle  au monde.

La montée d’un populisme, né des déceptions de la mondialisation, d’une Chine, qui entend retrouver sa place sur la scène mondiale, amènent à se demander si les Etats-Unis sont encore à même de préserver leur statut dans le monde, si les évolutions récentes peuvent être corrigées, et si l’Europe peut, dans ce monde en confusion, préserver son indépendance et un certain magistère spirituel.