La transformation en cours de l’économie et de la société chinoises modifie les perspectives d’activité qu’y trouvaient les PME. Si hier encore la Chine pouvait se présenter comme une aubaine pour leur développement, il leur faut à présent considérer que c’est un peu l’inverse : ce sont les Chinois qui font en somme leur marché parmi les entreprises susceptibles de répondre à leurs besoins, et ce dans le monde entier en commençant par la Chine elle-même, qui en fourmille. Cette inversion en cours (elle prendra encore des années, mais la tendance est là) de l’avantage comparatif, oblige les PME désireuses de poursuivre ou d’accentuer leur participation à l’essor de la Chine à devenir aussi chinoises qu’il se peut, c’est-à-dire à se pénétrer d’une bonne intelligence des besoins de ce pays. On n’y réussit plus sans y avoir pris un peu racine. 

Une seconde évolution se dessine. Le progrès engrangé par la Chine se traduit notamment par l’émergence d’une ample classe moyenne, moins riche encore mais plus nombreuse que celle de l’Europe entière. Tous ces gens jouissent désormais des principales sécurités -le vivre et le couvert-, leur revenu semble durablement voué à s’élever régulièrement, leur épargne peut se relâcher un peu, et ils disposent déjà d’un gamme de biens matériels gratifiants, du frigidaire à la voiture souvent. Beaucoup ont déjà voyagé. Mais leur vie dans les mégapoles peut commencer à leur peser et éveiller les besoins d’évasion. Leur désir se porte à présent vers des agréments de la vie, et notamment ceux qui profitent au bien-être personnel : sport, loisir, détente, etc. Comme la Chine ne trouve pas grand-chose sans son long patrimoine historique pour répondre à cette attente, elle se tourne avec pragmatisme vers les champions en la matière que sont réputés être les Français. Ainsi s’ouvre pour le savoir-faire français en matière de ski, d’équitation, de nautisme, de fitness, de camping, etc. un des domaines d’activité promis à la plus rapide expansion dans la Chine en devenir… Pourvu du moins que les leaders qui s’avanceront pour y réussir aient à l’esprit le premier point ci-dessus.

L’objet des cinquièmes rencontres de la Rochelle sur PME et Chine était, le 5 octobre dernier, de partager expériences et diagnostics sur cette nouvelle aile marchante de l’émergence chinoise. 

Le présent opuscule en tire une brève synthèse.

 

Les livres de la Fondation Prospective et Innovation sont disponibles en librairie sur commande via les informations suivantes : 

Les atouts en Chine du savoir-faire français : sports, loisirs, environnement.

Format : 12×20

Pages : 74 pages.

ISBN : 978-2-84-679-436-7

Prix : 8€.