Les Etats-Unis en changeant de Président, et la Chine en se préparant à confirmer le sien, ont en commun d’avoir cette année produit chacun une transformation de portée peut-être mondiale. L’une, fracassante,  voudrait soustraire l’Amérique à l’ordre international dont elle était un peu l’Atlas de la mythologie ; l’autre, modeste, amène, mais persistante, consiste à façonner de façon concertée une Eurasie solidaire capable de peser de concert sur la marche du monde, voire de lui offrir l’exemple d’une nouvelle philosophie du développement en actes.

En présence de ces transformations inédites concomitantes, qui se nourrissent partiellement l’une de l’autre, les Européens font penser à l’âne de Buridan ne sachant quelle route prendre.

Leur voisin russe les incite à tracer la leur, à son instar et avec lui. Ce qui ajoute à leur expectative perplexe.

Mais le monde n’attend pas. A leurs portes l’Afrique couve une mutation dont l’effet sera sans doute colossal, tandis que le monde islamique leur porte une contestation diffuse pouvant aller jusqu’au terrorisme haineux.

Les Européens ne peuvent plus rester l’arme au pied et larme à l’œil à attendre pour voir. Il est plus que temps qu’ils se mettent eux aussi en marche. Et pour cela en ordre de marche. Qu’ils se lèvent pour produire à leur tour une vision stimulante du monde en devenir, mais aussi qu’ils s’appliquent les réformes de tous ordres leur donnant les moyens de faire vivre cette vision dans un monde devenu tout autre que celui de leur apogée.

Entre Amérique et Chine, les Européens ne doivent pas se contenter du rôle de la tortue de la fable, portée à travers ciel par deux canards, mais déployer leurs propres ailes. Et pour commencer, ne pas se les couper en maintenant leur continent divisé pour des raisons qui ne sont pas les leurs.

Entre Chine et Amérique : Quel rôle pour les Européens?

Format : 12×20

Pages : 143 pages.

ISBN : 978-2-84679-401-5

Prix : 10€.